Êtes-vous POUR ou CONTRE les émotions ?

par | Oct 19, 2018 | Emotions, Sophrologie | 0 commentaires

A quoi servent les émotions ? Pourquoi nous font-elles bien souvent souffrir ? Sont-elles vraiment nécessaires ? N’est-il pas possible de s’en couper ?

Moi j’aime pas les émotions !

Tout d’abord, soyons bien d’accord sur le fait que la plupart des émotions que nous vivons ne sont pas agréables. En effet, qui peut dire qu’il aime être triste, avoir peur, ou encore se mettre en colère ?

De plus, vivre des émotions en publique est bien souvent montré du doigt, considéré comme un manque de contrôle de soi, voire un signe de faiblesse.

Ca dérange et ce n’est pas sérieux !

Donc à mesure que nous avançons dans la vie, nous apprenons à ne pas vivre, à bloquer nos émotions. Parce qu’elles peuvent déranger. Parce qu’elles peuvent être désagréables et nous faire souffrir. Parce que nous ne savons pas quoi en faire, ni comment les gérer.

Donc un beau jour, un peu comme on arrêterait le café ou la cigarette, on décide fermement :

« Demain c’est fini, j’arrête les émotions ! »

Nous choisissons alors de nous couper de nos émotions désagréables et de les enfouir bien profondément à la cave, en espérant qu’elles y restent pour les siècles des siècles. Amen.

Sauf que.

Comme la vie est bien faîte, rien n’existe par hasard. Et si ces émotions sont arrivées jusqu’à nous, c’est qu’elles ont surement de bonnes raisons d’exister.

Les émotions, ces messagers

Par définition, une émotion est un ensemble de sensations internes exprimant la qualité de la relation d’un individu à une situation existentielle.

Quewa ?

C’est quelque chose qui nous tombe dessus avant même que nous ayons eu le temps d’y penser !

L’émotion est plus rapide que la pensée.

Les émotions sont comparables au voyant lumineux sur le tableau de bord d’une voiture.

Elles sont un signal, un indicateur, pour nous faire prendre conscience de ce qui est en train de se vivre, de se passer, face à une situation que nous rencontrons.

Lorsque la situation rencontrée est perçu avec satisfaction, nous vivons de la joie. Nous sommes reliés à notre plaisir, nous sommes en accord avec nous-même.

Lorsque nous rencontrons des difficultés d’adaptation, c’est alors que nous vivons des émotions désagréables.

Les émotions désagréables sont donc capitales au même titre que les émotions agréables.

Elles ne sont pas là pour nous enquiquiner, bien au contraire. Elles sont là pour nous dire que nous devons “bouger”, que nous devons adopter un nouveau comportement plus adapté face à la situation que nous sommes en train de vivre.

Les émotions sont nos amies

Plus nous prenons conscience que les émotions sont là pour nous aider à nous adapter, et plus nous allons pouvoir nous adapter rapidement et efficacement à la situation en question. Et moins nous allons vivre d’émotions désagréables !

1. J’écoute ce qui se passe en moi

2. J’identifie l’émotion que je suis en train de vivre

3. Je décode alors ce que veut me signaler l’émotion en question (manuel d’utilisation des émotions, à venir très bientôt)

4. J’agis, j’adopte le comportement logique adapté à la situation

AFFAIRE CLASSÉE.

L’affaire étant réglée, je peux passer à autre chose et à aller de l’avant.

Les émotions, le moteur de la vie

C’est pour cela que nous disons que les émotions sont les moteurs de la vie. Elles sont l’énergie qui nous permettent de bouger, d’avancer. Elles nous poussent à nous adapter, à agir. (Les chevaux dans la métaphore de la calèche)

La vie est en constante évolution, elle est le fruit d’une adaptation permanente depuis des millions d’années.

Et c’est pourquoi certaines émotions sont désagréables.

Parce que si ces émotions n’étaient pas désagréables, nous ne voudrions pas bouger. N’est-ce pas ?

Voilà pourquoi il est également important de prendre du temps pour soi et d’écouter son corps (via la technique de l’arrêt sur image par exemple). Ainsi nous pouvons prendre connaissance des différentes émotions que nous vivons et recevoir le message.

Car si je ne sais pas reconnaître ce que je suis en train de vivre, comment m’adapter à la situation ?

Le travail en sophrologie sur la gestion des émotions

La méthodologie proposée en sophrologie permet de retrouver une relation saine avec nos émotions, de mieux savoir les gérer au quotidien. Ainsi nous pouvons les accueillir pleinement, comprendre leur message, afin de nous adapter rapidement et efficacement aux différentes situations de notre vie. Et avancer !

1. Prendre conscience de sa relation aux émotions désagréables (est-ce que je me coupe de mon corps et me réfugie dans le mental ? Est-ce que les émotions me submergent ? Est-ce que je remplace une émotion par une autre, pensant ainsi éviter de souffrir ?)

2. Savoir diminuer l’intensité de l’émotion vécue grâce à différentes techniques de sophrologie (pour ne pas nous retrouver submerger par l’émotion et ainsi rester maître de soi)

3. Redécouvrir la fonction et la nature de l’émotion désagréable (situation, contexte) : quel message veut me délivrer l’émotion en question ?

4. Phase d’action. Tenir compte de nos éventuelles difficultés pour clarifier ce que nous voulons et trouver le meilleur moyen d’agir, avec nos propres moyens.

5. Intégrer les bénéfices d’une relation naturelle à ses émotions désagréables. Savoir vivre avec ses émotions. Les émotions sont mes amies, elles m’invitent à m’adapter et à évoluer en fonction des situations que je rencontre, afin de vivre en accord avec moi-même.

Autres articles susceptibles de vous intéresser :