Devenir plus conscient grâce à la sophrologie : la technique de l’arrêt sur image !

par | Sep 9, 2018 | Sophrologie | 1 commentaire

L’objectif de toute démarche en sophrologie est de devenir plus conscient. Plus conscient de qui nous sommes et de tout ce qui nous empêche d’être nous-même : peurs, croyances, conditionnements affectifs…

Afin de commencer dès maintenant à s’entraîner à devenir plus conscient, je vous propose dans cet article un exercice simple et ludique, qui ne vous prendra pas plus de quelques secondes au quotidien. Je l’ai appelé la technique de l’arrêt sur image.

La vie à fond les ballons

Depuis le matin au réveil jusqu’au moment où nous fermons les yeux le soir dans notre lit, combien de temps sommes-nous réellement conscient de ce que nous faisons ? De ce qui guide nos actions ? De ce qui mène notre vie ? Qui est aux commandes ?

Mode pilotage-automatique ou NON ?

Nous sommes sans cesse dans le faire, dans l’activité, toujours en train d’occuper notre esprit, que ce soit dans notre travail, à la maison, et même quand nous pensons nous reposer.

Quand nous accordons-nous un instant, seul à seul, en tête à tête avec nous-même, pour prendre conscience de ce qui se passe en nous ?

 

La technique de l’arrêt sur image

1. Ce qui se passe en moi

Au moment où vous lisez ces lignes, demandez-vous :

« Comment je me sens ? Comment je respire ? Qu’est-ce que je vis, que se passe-t-il en moi ? Suis-je détendu, stressé, énervé ? Est-ce que je peux légèrement relâcher mes épaules, mes jambes ? Est-ce que je suis bien ici ou ai-je envie d’être ailleurs ? Suis-je concentré ou dans mes pensées ? »

L’idée n’est pas de se juger (“Oh, je suis encore tout tendu, ça m’énerve ça!”), non, mais simplement de s’observer intérieurement. Comme un témoin qui regarderait la scène, qui prendrait note de ce qui se passe en nous, à cet instant, sans n’avoir aucun a priori, ni porter aucun jugement.

Faire un simple état des lieux. Un scan. Un check.

Je regarde simplement où j’en suis, ce que je fais, ce que je ressens, ce que je vis.
De se mettre sur PAUSE et de prendre du recul sur ce qui est en train de se passer en moi, à cet instant précis de la journée. De s’écouter. De se recentrer.

 

2. Ce que je perçois via mes 5 sens

Puis dans un second temps, nous pouvons être attentif à ce que nous percevons via nos 5 sens :

  • Qu’est-ce que je vois autour de moi ? Quelles sont les formes ? Les couleurs du lieu où je me trouve ?
  • Quels sont les bruits environnants ? Les sons que je perçois ?
  • Suis-je capable d’identifier les odeurs, les parfums ? Est-ce que je peux sentir quelque chose ?
  • Quel goût ai-je en bouche ?
  • Qu’est-ce que je ressens au niveau de mon corps, sur ma peau, sous mes doigts ? De l’air, de la chaleur, du froid ?

Aussi souvent que possible, prendre ces quelques secondes pour savoir où l’on en est, écouter ce qui se vit en nous.

A répéter sans modération au cours de la journée !

Comme une habitude à prendre.

Un réflexe pour commencer à devenir plus conscient et être plus près de soi.

C’est un peu comme les étoiles filantes, c’est à force d’observer qu’on arrive à en voir.

Plus nous nous entraînerons à nous observer, et plus nous deviendrons conscient.

 

Autres articles susceptibles de vous intéresser :